Carreau Ciment, histoire

On parle de carreau ciment depuis 1850, année de sa création en France, à Viviers (Ardèche). Exposé tout d’abord à Paris et très présent déjà dans les immeubles haussmanniens, il séduit la clientèle bourgeoise et fait ensuite le tour de l’Europe et des colonies françaises ! Ce qui fait son succès à l’époque ? La simplicité de fabrication de ce produit, son alternative à la pierre et au marbre, sa résistance à l’usure et au passage, ses motifs colorés et nuancés.

Souffrant de l’arrivée de la céramique en 1950, et quasi-inexistant dans les années 70, le carreau ciment a su faire son grand retour et se place aujourd’hui dans les coups de cœur de la décoration intérieure.

Sa fabrication est totalement manuelle. Le carreau ciment nait d’un mélange de ciment, de sable, de poudre de marbre, de pigments et d’eau. Son épaisseur varie de 16 à 19mm pour le sol (12mm pour les murs) et il se compose de 2 couches : la couche d’usure (4mm) et la chape de ciment.

Les étapes de fabrication d’un carreau ciment :

– Coulage du mélange dans un moule. Plusieurs formats existent, le plus courant : le 20cm/20cm. Il peut être carré, rectangulaire, triangulaire, octogonal… A l’intérieur du moule se trouve un séparateur de couleur, communément appelé le diviseur, destiné à la création de motifs et à la répartition des couleurs dans les alvéoles.
– On vient y saupoudrer le mélange de ciment et de sable qui joue un rôle de buvard.
– Compression sous presse hydraulique.
– Démoulage. C’est une phase délicate car le produit est encore fragile et friable.
– Hydratation (ou trempage). Le carreau ne sera pas cuit comme un carrelage, sa réaction chimique à l’eau suffit à le faire durcir.
– Temps de séchage : 4 à 5 semaines en principe.
– Un polissage peut être même pratiqué pour la finition.

Attention, le carreau ciment nécessite un certain entretien de par son aspect poreux et sa matière calcaire : certains produits d’entretien sont à bannir. Pour traiter et garder l’aspect mat d’un carreau ciment, utilisez des produits hydrofuges et oléofuges. Surtout si vos carreaux sont placés dans une pièce humide, ou s’ils sont susceptibles de recevoir des projections liquides (cuisine, salle de bain).

Aujourd’hui, le carreau ciment est plus tendance que jamais : on l’apprécie dans les intérieurs aussi bien modernes que rétro, au sol, au mur, en extérieur, en crédence dans une cuisine ou en panneau décoratif dans une salle de bain… Bref, partout !

S’il existe quelques manufactures françaises, la plupart des carreaux ciment se fabriquent au Maroc, premier producteur, ou au Vietnam. Une vigilance toutefois, certains fabricants sont bien meilleurs que d’autres…!